Boulangeire Patisserie la Parisienne
Crédit photo: chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

Lecture/Read : 2 min

Plus rien ne va entre le personnel et leur patron qui sont désormais à couteaux tirés. Comme en témoigne la plainte du 2 mai adressée au Délégué Régional de Travail et de la Sécurité Sociale par l’ensemble des travailleurs pour « Traitement esclavagiste ».

En riposte aux plaintes et doléances, le gérant de la structure opère par un licenciement abusif dont 3 employés renvoyés rien que cette semaine là. Un durcissement d’attitude et de ton entre les deux parties dont personne ne semble en mesure de stopper.

Dans une plainte datée du 2 Mai dernier et adressée au délégué régionale du travail et de la sécurité sociale de l’Adamaoua, l’ensemble du personnel de cette société de boulangerie, pâtisserie, biscuiterie dénonce un traitement esclavagiste à lui réservé par la structure.

« Nous ne bénéficions d’aucune cotisation au niveau de la CNPS, (…) nous travaillons plus de 72 heures par semaine (…) nous sommes victimes des renvois abusifs lorsque nous arrivons au travail après quelques minutes de retards non justifiés (…) tout ceci est accompagné d’injures »,

peut-on lire dans un document parafé par16 employés.

Jouant chacun sa partition sans en référer aux autres, les deux parties sont dans une affligeante pagaille sans issue. Un des employés qui s’est confié sous le couvert de l’anonymat brosse un portrait peu flatteur de son patron :

« il n’hésite pas à faroter lors des cérémonies, mais il échine à payer ses employés »,

décrit-il. Ce grincement de dents traduit le décalage qu’il y’a entre les discours officiels et les actes observés. Le respect de la durée du travail de 48 heures pose toujours problème, l’affiliation du personnel à la CNPS (Caisse Nationale des Prévoyances Sociales) coince alors que la revalorisation de la grille salariale à 15% que toujours tarde et perdure.

+
Industries extractives : Une première cuvée de techniciens miniers prêts à l’emploi

Plus de détails ici



Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

+ 89 = 96