population camerounaise
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Chaque acteur participe à sa façon au développement économique, politique et social d’une société. Le peuple devrait savoir le rôle de chacun et quoi attendre de qui.

L’intelligentsia

De prime abord, un constat général se dégage : Il est courant d’interpeller des intellectuels, des journalistes, auteurs, écrivains, artistes, pour leurs demander CE QU’IL FAUT FAIRE comme action concrète pour changer telle ou telle situation économique, politique ou sociale !

Mais qu’est-ce qu’une action concrète ? Agir pour faire quoi ? Qu’est-ce qu’agir veut dire pour celui qui n’a pas la décision pour lancer des actions ? Il faut réfléchi tout cela. Celui qui réfléchis pour l’action transformatrice de la société est-il dans son rôle lorsqu’il ne va pas au-delà ? Est-il maître de la décision ? A-t-il les dossiers en main ?

Voici autant de questions auxquelles il faut réfléchir. Le journaliste qui fait son travail au quotidien n’ est-il pas dans l’action ? Pareil pour le professeur à qui il a été confié la mission d’enseigner, du conférencier qui éclaire les esprits, du médiateur social qui stabilise les contradictions. Leurs réunions et multiples conférences et séminaires sont d’abord pédagogiques. Et qui dit pédagogie, dit RÉPÉTITION.

NON, ce n’est pas à ces personnes qu’il faut demander CE QU’IL FAUT FAIRE pour transformer la situation économique et sociale du pays, ils ne le savent pas et ne le peuvent pas. S’il y’a une chose qu’ils doivent faire, c’est dire, du point de vue de leur spécialité, ce que L’ON DEVRAIT FAIRE. Ils sont engagés, militants ou activistes qui agissent sur leur médium ; ils s’érigent souvent en contre-pouvoirs.

Le Gouvernement

Ce qu’il faut faire pour les transformations qui améliorent le sort des populations, passe d’abord par le respect de leur engagement pris devant le peuple, par ceux qui gouvernent. Qu’ils arrêtent leurs réunions, conférences, colloques. Qu’ils entendent MONTESQUIEU lorsqu’il dit « Si j’étais gouvernant, je ne me contenterai pas de dire ce que je vais faire, je le fais ».

Lire aussi / Also read
RECAN 2018 : Vive la Fantasia du Lamidat de Ngaoundéré !

Ne demandons pas à ceux qui n’ont pas le pouvoir D’ÉTAT d’agir sur ce qui les dépasse. Apprenons à bien dégager les profils, à bien voter pour qu’enfin ceux qui sont garants de la volonté du peuple respectent leurs engagements !
Le gouvernement est l’organe (personnes ou services) investi du pouvoir exécutif afin de diriger un Etat. Il fixe l’orientation générale de la politique. Il prend toutes les décisions et fait réaliser toutes les actions nécessaires au bon fonctionnement de l’Etat pour que son peuple vive dignement et épanouie !

L’opposition

Dans ce contexte, l’opposition (l’ensemble des mouvements et partis qui s’opposent aux forces politiques détenant le pouvoir) exprime ses divergences et ses points de vue critiques par rapport à l’action du gouvernement. L’opposition permet aux citoyens d’être informés de manière contradictoire sur la politique conduite par le gouvernement et peut leur proposer une alternative politique sur la base d’un programme qui doit être réalisable. Cela n’est pas du ressort des organisations de la société apolitique à moins qu’elles ne changent de mission et deviennent des formations politiques.

Il est important donc que le peuple sache le rôle de chacun pour des revendications objectives et efficientes.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

+ 30 = 39