Lamibé du Septentrion
NEWSLETTER

Français     English

C’est dans l’élan d’encourager cet esprit d’ouverture et de la promotion du genre que plusieurs d’entre eux ont reçu des distinctions ce 10 juillet au Hilton hôtel de Yaoundé, lors d’une cérémonie organisée par la triptyque Association des Femmes et Filles de l’Adamaoua (AFFADA), le Haut Commissariat du Canada au Cameroun et les Nations Unis au Cameroun.

Les Lamidats de Banyo, Tignère, Ngaoundéré, Demsa, Guider, Mokolo, Kousseri et Logone-Birni, ont reçu des diplômes de promotion de leadership féminin par ces nationales et internationales.

« Nous avons été honorés pour avoir désigné des femmes notables dans nos cours respectives. L’avènement des femmes à la fonction de notable à la cour royale était une adhésion à la politique de genre prônée par le gouvernement »,

confie S.M. Hamidou Bello, Lamido de Tibati. En novembre 2016, cinq Lamidats de la région de l’Adamaoua se sont illustrés en intronisant des femmes à la fonction très respectable de notable à la cour royale. Les lamidats de Ngaoundéré, Tignère, Banyo, Tibati et Demsa ont intronisé un total de 33 femmes.

Cette initiative grandeur nature et première du genre dans les citadelles très conservatrices des Lamidats est soutenue par le haut commissaire du Canada au Cameroun. Ces femmes qui ont été choisi pour leur charisme ont joué un rôle d’intensification de la sensibilisation des femmes sur le mariage précoce, sur l’éducation de la jeune fille et la promotion de la santé au sein des Lamidats.

« Les femmes n’étaient pas représentées dans les hautes sphères de prise de décision. il n’y avait que des notables hommes. Ces femmes vont représenter la gente féminine sur des sujets les concernant »,

a déclaré une femme notable.

Lire aussi / Also read
Ngaoundéré : Chantier d'adduction d'eau, rien ne va plus pour les employés

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

9 × = 63