Artisanat, Achille Bassilekin 3 à Ngaoundéré
Arrivée du Ministre Achille Bassilekin 3 à Ngaoundéré. Crédit photo: chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Faciliter l’accès aux financements, formations des jeunes artisans, promotion et valorisation de l’artisanat local, mise en place d’une politique d’incitation des jeunes à l’artisanat, multiplications des centres artisanaux à travers la région, sont quelques doléances portées à l’attention du Ministre des petites et moyennes entreprises par les acteurs de la filière, Achille Bassilekin 3, dans l’Adamaoua.

Organisé en groupe d’initiative commune et sectorielle, les artisans et promoteurs d’unités de productions socio-économiques de la région château d’eau montent au créneau en égrenant un chapelet de doléances. Le secteur, dominé par l’informel est encore au stade embryonnaire et cherche à s’imposer dans un environnement difficile.

Etat de l’Artisanat local

Le secteur artisanal dans l’Adamaoua tarde à prendre son envol. Le centre artisanal de Ngaoundéré, situé en plein coeur de la ville, le centre qui faisait jadis la fierté de la filière dans la région n’est aujourd’hui qu’un triste souvenir. Le local accueille un magasin de vente des pièces de rechanges de voiture. En dépit d’un potentiel particulièrement important dont regorge le château d’eau du Cameroun, l’artisanat local croupit dans une léthargie depuis belle lurette. Les acteurs de la filière profitent de la visite de Achille Bassilekin 3 pour interpeller le gouvernement sur le flou qui entoure l’organisation de leur activité. En quelques années, le secteur artisanal a connu une baisse drastique des ses activités.

L’arrivée du patron des PMEs est une occasion rêvée pour les acteurs afin de mettre en avant le génie local en proie aux obstacles qui freinent son décollage.

« Aujourd’hui, les structures comme la vitrine artisanale de Ngaoundéré, le centre de collecte et de traitement des peaux et le village artisanal sont des chantiers qui vont redonner à l’artisanat de Ngaoundéré ses lettres de noblesses »,

déclare un cadre locale.

Lire aussi / Also read
Cameroun - Transport : Camrail continue la surcharge dangereuse des wagons

L’arrivée dans les prochains mois de l’unité de production de ferrailles dont la structure commence à prendre forme dans la zone industrielle de l’aéroport de Ngaoundéré est une aubaine pour les PMEs locales. Le Ministre qui débarque pour le lancement de la 4ème édition des caravanes de sensibilisation sur les centres de gestion agréés effectue pour l’occasion sa première visite dans l’Adamaoua.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

− 3 = 1