Salon de découverte et de l'orientation
Salon de découverte et de l'orientation. Crédit photo: chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Chaque année, la région de l’Adamaoua, produit des centaines de jeunes bacheliers qui finissent leurs parcours dans les amphithéâtres des universités. Ayant reçus des formations généralistes, ces nouveaux venus se retrouvent dans un monde incertain sans trajectoire.

Le choix de leurs futures filières dans les universités ou les écoles de formations devient un cauchemar, par manque d’orientation et du suivi post BACC. Face à ce constat accablant et de la gravité de la situation, la Synergie d’Action pour le Développement et de l’Innovation (SADI) a organisé le tout premier salon des découvertes et de l’orientation pour remédier à ce grand problème. La salle des fêtes du Lycée Classique et Moderne de Ngaoundéré était bondée de nouveaux bacheliers, venus opérés leurs choix.

Devant un parterre d’expert dans le domaine du conseil et l’orientation, les porteurs de ce projet ont trouvé des oreilles attentives. Ils ont inculqué des conseils. À ces jeunes d’en faire un bon choix pour un bon suivie à long terme afin d’aboutir à un bon métier de rêve. Entre rêve d’enfance et découverte de sa vocation, les élus du jour doivent faire des choix difficiles. Les nouveaux bacheliers peuvent tout d’abord se focaliser sur la liberté de leur choix de filière grâce à un suivi afin d’éviter d’être contrôler ou de suivre le sentier bâti par les proches car chacun possède un talent ou une compétence unique.

Néanmoins, il faut saisir les opportunités qui s’ouvrent si et seulement si la vocation est ratée car à travers ce nouveau départ qui peut aller à l’encontre de ses rêves, il peut également retrouver ce dont il a perdu en y mettant de l’enthousiasme et l’énergie,

rappelle un panéliste. Grâce à cette initiative salutaire, SADI (Synergie d’Acteurs de Développement et de l’innovation) vient de corriger une anomalie et par ricochet a rendu possible des rêves et prône le développement scolaire et professionnel des jeunes camerounais dans un esprit d’orientation et de suivi pour le choix des filières, dans les universités et les écoles de formation pour le bien de ces futurs leaders. Le premier salon des découvertes et de l’orientation, a pour mérite de poser des bases solides sur l’avenir des élèves sortis des moules des Lycées et Collèges. Désormais tout nouveau bachelier peut directement être capable de savoir de quel côté se diriger pour des conseils.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

1 × = 5