mrc, rdpc, cameroun
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Si après le recours du MRC auprès de l’Union Africainne, le recomptage des votes était fait. Si le résultat du nouveau recomptage des votes confirmait les chiffres avancés par le Pr Nkou Mvondo. Quelles seraient les conséquences politiques et juridiques :

  1. L’élection présidentielle d’octobre 2018, sera validée avec faute. Les résultats des candidats du MRC et de UNIVERS ne remettent pas en cause la victoire du candidat du RDPC ;
  2. Le slogan NON AU HOLD UP ÉLECTORAL sera vide de sens et il mourra avec la BAS (Brigade Anti sardinards);
  3. le code électoral sera toiletté avant l’organisation des élections législatives et municipales,
  4. le pouvoir en place pourra amnistier le Pr Maurice Kamto, afin de permettre à son parti politique de participer aux élections législatives et municipales,

Si devant l’Union Africaine, le Gouvernement et ELECAM, n’arrivaient pas ou plus à produire les originaux des procès-verbaux, par bureau de vote, qui accompagnent les statistiques et résultats définitifs tels que proclamés par le Conseil Constitutionnel, Quelles seraient les conséquences politiques et juridiques :

  1. l’annulation partielle ou totale de l’élection présidentielle d’Octobre 2018 ;
  2. l’instauration d’un Gouvernement de transition, en charge de l’organisation d’une nouvelle élection présidentielle ;
  3. l’abandon des charges et la libération du Pr Maurice Kamto, ainsi que les membres de sa coalition.

Si le Gouvernement en place refusait de se conformer aux recommandations de l’Union Africaine, Quelles seraient les conséquences politiques et juridiques :

  1. l’UE va rompre sa coopération avec le Cameroun et va appliquer des sanctions ciblées ;
  2. les USA vont appliquer des sanctions ciblées avec le risque d’une intervention militaire au Sud-Ouest et au Nord-Ouest,
  3. la CPI va se saisir officiellement du dossier du Cameroun (conflit post électoral en général et la crise anglophone en particulier) ;
  4. l’Union Africaine, va exclure le Cameroun de ses organismes de fonctionnement.

Si les camerounais pouvaient organiser un Dialogue National Inclusif afin de résoudre le conflit post électoral et la crise anglophone, Quels seraient les Avantages ?

À chacun de répondre avec son “Si”.

Alain WASSOUO, le métis culturel

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

76 − = 74