grand dialogue national, facture
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Le grand dialogue national traîne une facture qui ne laisse par le citoyen camerounais indifférent. Ce grand débat de la nation a fermé le rideau le 4 octobre dernier, avec un parterre de propositions et d’actions pour la paix et la sortie de crise au Cameroun. Mais la facture de ce conclave au Cameroun reste salée.

Le grand dialogue national et sa facture

Dans les lignes de cette facture, plus de 10 milliards de FCFA, c’est le montant de la somme allouée à l’organisation de ce grand dialogue national. Un montant que les générations futures vont probablement rembourser, sans compter les dettes qui devront être contractées pour relever le niveau de vie dans les Régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest, touchées par la crise anglophone.

Une crise qui aura durée 3 ans avec des écoles et des hôpitaux détruits, des villages incendiés. On compte aussi des milliers de morts pour aboutir à un dialogue qui verra le temps pour analyser et appliquer en fonction des moyens disponibles les solutions proposées. Des milliers de déplacés internes qu’il faut intégrer dans la facture de reconstruction des régions touchés pour que ceux-ci retrouvent un logement et un niveau de vie normal.

Des milliers d’emplois perdus pour lesquelles la seule solution reste la création de richesse. Mais quelle est donc la priorité ? des entreprises qui ont fermées porte, des élèves qui peine à retrouver le chemin de l’école, l’apaisement de cette semaine pourrait rassurée certains !

En attendant la mise en application des solutions proposées, on enregistre déjà sur le tableau des statistiques de Paul Biya, la libération de 282 détenus de la crise anglophone sur les 333 annoncées, la libération de près de 100 opposants du MRC dont le leader Maurice Kamto.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

+ 19 = 29