tourisme adamaoua
Crédit photo: FADCOM
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Les acteurs du Tourisme se sont une fois de plus donnés rendez-vous à l’occasion de la Journée Mondiale du Tourisme célébrée tous les 27 septembre pour promouvoir leur secteur d’activité qui fait face à de nombreux défis.

Comme à l’accoutumé, les opérateurs du Tourisme et amateurs de loisirs saints ne se sont pas fait priés pour prendre part aux activités marquant la Journée Mondiale du Tourisme dans la Région de l’Adamaoua. Le thème « Tourisme et emploi : Un avenir meilleur pour tous » proposé par l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) pour l’édition 2019 a encadré les échanges.

Motivés et solidaires quant au développement durable de leur secteur, ils ont multiplié les contributions pour que le succès soit de mise. Les structures œuvrant dans le domaine du tourisme, ont ainsi fait montre de leur volonté de participer à l’émergence du tourisme dans la région du Château d’Eau.

Bien qu’engagés, les opérateurs touristiques ont saisis cette tribune pour dénoncer certaines pratiques contreproductives et solliciter davantage d’appui de l’administration pour un essor véritable. Sur le plateau de la télévision culturelle FADART TV au cours d’un débat avec les responsables locaux du secteur, Isaac Amor, président régional du syndicat patronal des industries de l’hôtellerie et du tourisme (SPIHT) a sollicité l’accompagnement de l’Etat à travers la mise en place des mesures incitatives sur le plan fiscal et financier étant donné la lourdeur des investissements dans le secteur qui décourage plusieurs potentiels partenaires.

L’une des difficultés majeures pour cette année aura été le volet finance. La crise faisant, les appuis se font rares. Il faut donc composer avec les acteurs locaux. Les contributions des structures d’hôtellerie et de tourisme ont permis de couvrir tant bien que mal l’essentiel des dépenses. Malgré les relances :

« Seuls dix-huit structures ont eu à contribué sur les 40 répertoriées »,

précise Garba Soulé, président du comité d’organisation et par ailleurs Délégué régional du Tourisme et des Loisirs de l’Adamaoua. Il a donc fallu composer avec les moyens disponibles et inviter les bienfaiteurs à agir que rayonne le tourisme de la région. Un appel à l’action et à l’implication massive qui a fédéré les énergies autour durant une semaine d’intenses activités.

De manière pratique, le succès des manifestations a reposé sur sept commissions techniques mises sur pied sous la coordination du Délégué Régional. Des activités phares ont ponctué la semaine du Tourisme 2019 dans la région de l’Adamaoua tel que nous le souligne Aladji Sali, Chef Service de la promotion du Tourisme à la délégation régionale :

« Nous avons eu les activités sportives dont une marche d’ouverture, le renforcement de capacité ou recyclage des opérateurs touristique, le débat et jeux radiophonique, les excursions dans les sites du Ranch de Ngaoundaba et Terre Promise et une soirée de gala pour clôturer en détente ».

A lui de souligner que tout ne s’arrête pas là car bien après, la commission d’évaluation va faire le tour des activités et dresser son bilan pour de meilleures perspectives.

Dans le registre des aspects ayant connus des difficultés de mise en œuvre, figure la Journée Porte Ouverte qui était une activité incertaine au programme mais annulée faute d’implication des autres administrations partenaires qui avait la charge de la mener vu qu’« elle est une activité interprofessionnelle », souligne le Délégué. Néanmoins l’on peut se réjouir de la participation très remarquable de nombreux acteurs qui n’ont pas manqués de promouvoir leur service. Un bilan positif relevé au final par Garba Soulé délégué régional du Tourisme et des Loisirs, malgré les moyens limités.

« Les promoteurs ont montré de quoi ils sont capables et vendus leurs potentiels tout au long des activités programmées par diverses supports et communications. Cela a non seulement permis d’accroître leur notoriété mais aussi démontré que l’Adamaoua est bien garni en matière d’industrie touristique »,

a souligné le Délégué Régional du Tourisme et des Loisirs pour la région du château d’eau.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

+ 80 = 86