violences urbaines
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Des violences urbaines entre populations de New Bell et Nkonmondo ont éclatées dans l’arrondissement de Douala 2e depuis Vendredi jusqu’à Samedi 2 Novembre 2019.  La situation qui a faillit se détériorer est désormais sous contrôle. Le calme règne selon les autorités.

Il n’y a aucun affrontement inter-communautaire à Newbell, jusqu’à cette heure. Les forces de maintien de l’ordre ont occupé le terrain et dressent le constat d’une manipulation des populations de New Bell et Nkonmondo. Les jeunes munis d’armes blanches ont été  dispersés. Le calme règne dans ce secteur depuis hier 20h30 min,

explique le Gouverneur, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, le patron de la Région du Littoral.

Le gouverneur de la Région du Littoral dément un conflit inter-communautaire. Il a tenu à préciser qu’un dispositif sécuritaire conséquent a été mis en place avec des véhicules anti-émeutes déployés dans des lieux chauds. Sur le terrain, les forces de l’ordre ont organisé un dialogue avec les jeunes du lieu dit “ancien étage”. Ils avaient préparé « un retour » avec des armes blanches contre les gangs rivaux des quartiers Ngonzueu et Camp Yabassi.

Selon des témoignages, les passants ont été agressés au carrefour Anatole, deux églises, Shell Newbell par des délinquants qui ont profités de cette violence urbaine pour semer la terreur.

L’action des hommes en tenue a permis de reprendre le contrôle de la situation à la suite des violences urbaines survenues ce samedi 02 Novembre à Newbell, dans l’arrondissement de Douala 2e. Le Gouverneur, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua a par ailleurs tenue une réunion de sensibilisation avec les populations le dimanche 03 Novembre dernier en journée, à Newbell avec les diverses composantes sociales pour résoudre définitivement la crise.

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

3 × = 18