Camair-Co, Duala-Bamenda
NEWSLETTER

Français     English

Share this

Parti de Douala pour Bamenda aux premières heures de la mâtiné, le vol QC 202 de la Camair-Co a essuyé des tirs nourris d’armes à feu au moment où le pilote a entamé des manœuvres pour atterrir à l’aéroport de Bamenda.

L’aéronef de la compagnie nationale Camair-Co, immatriculé TJ-QDB de type MA60 a frôlé la catastrophe ce 1er Décembre. Parti de Douala pour Bamenda aux premières heures de la matiné, le vol QC 202 a essuyé des tirs nourris d’armes à feu au moment où le pilote entamait un atterrissage à l’aéroport de Bamenda.

Le pire a été évité grâce à la prouesse technique du commandant de bord qui a réussi à poser l’appareil sur le tarmac. Les assaillants sont tout de même parvenus dans leur sinistre tentative à toucher l’aéronef sur son fuselage.

Camair-Co, empêtré dans une longue et coûteuse crise managériale qui a fini par ternir son image aux yeux des camerounais tente bien que mal de redorer son blason. L’incident de ce dimanche est coup dur pour Camair-Co alors qu’elle retrouve un semblant de stabilité.

La compagnie nationale déclare poursuivre son exploitation domestique sans interruption. Si les véritables coupables non pas encore été identifiés, un doigt accusateur est pointé vers les sécessionnistes

Share this

Réactions

Veuillez saisir votre contribution !
Veuillez saisir votre nom ici

5 × 2 =