Garba Soulé, RDPC, UNDP
NEWSLETTER

Français     English

Partager/Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’actuel Délégué Régional du Tourisme et des Loisirs pour l’Adamaoua, Garba Soulé, est candidat au poste de Conseiller Municipal de la mairie de Banyo où le RDPC trône depuis de nombreuses années.

Ce Géographe de formation, professeur des Lycées hors échelle est un homme expérimenté ayant fait ses preuves dans l’enseignement. Il a été successivement Enseignant au CES de Dir, Censeur au Lycée Bilingue de Ngaoundéré, Délégué Départemental du MINPLADAT puis du MINEPAT dans le Faro et Deo, et à Tignère, Délégué départemental du MINEPAT du Lom et Djerem à Bertoua.

Sur le plan politique, Garba Soulé, candidat malheureux aux dernières élections sénatoriales est un mastodonte de la politique dans l’Adamaoua. Au cours de sa longue et riche carrière, il a travaillé comme secrétaire à la propagande au comité de base de l’UNC de Banyo 2, avant de migrer, avec l’avènement du renouveau comme secrétaire général de la section RDPC du Mbéré Ouest à Dir.

En 2013, Garba Soulé démissionne des rangs du RDPC et rejoint l’UNDP. Il est accueilli au sein du parti de Bello Bouba Maîgari où il occupe les postes de membre du conseil national de l’UNDP, puis membre du comité central de l’UNDP.

Pourquoi avoir décidé de vous lancer dans la course à la mairie de Banyo ?

J’ai décidé de conduire la liste UNDP à l’élection couplée de 2020 pour proposer à la population de Banyo une voie alternative du développement, différente de celle que nous a offert l’équipe du RDPC depuis une vingtaine d’années. Cette voie est celle de la meilleure gestion de la commune, un meilleur encadrement de la population, un développement intégré et intégrant.

>  Les artistes fêtent la musique autrement à Ngaoundéré

Quelle ambition anime votre candidature ?

Mon ambition est de faire de notre commune, une commune moderne, où il fait bon vivre, où les clivages sociaux ont cessé d’exister, une commune émergente.

Quel est votre projet de société ?

Notre projet de société porte sur cinq points:

  • La réconciliation communautaire ;
  • relever le niveau des infrastructures socioéconomiques de base ;
  • Faire participer effectivement la population à la gestion de la commune ;
  • Développer le potentiel économique, sportif, culturel pour conduire la commune vers son émergence ;
  • Rendre compte constamment de notre gestion.

Comment se déroule cette campagne ?

La campagne se déroule dans l’ensemble bien en dépit des actes de vandalisme dont nous avons été victimes et surtout des intimidations et des trafics d’influences que subissent nos supporteurs.

La population de Banyo a marre du système RDPC qui gouverne sa localité. Elle porte son dévolu sur une nouvelle équipe dont nous sommes les porteurs.

Quelles sont vos chances pour remporter cette élection ?

Nos chances de sortir vainqueur de cette élection sont énormes et nous sommes capables de gagner ces élections.

Un dernier message à l’endroit de vos électeurs ?

Le message que nous voulons passer à nos populations est de rester serein, d’être vigilant le jour des élections, de ne pas céder à la provocation, d’utiliser le numéro vert de la CONAC pour dénoncer les fraudes le jour des élections.

VIENT DE PARAÎTRE


journal chateaunews

EN KIOSQUE (NOUVEAU)

Lisez et TELECHARGEZ le numéro 49 de votre Journal CHATEAUNEWS édition digitale.

Le Cameroun dans tous ses états avec la pandémie de coronavirus COVID-19 qui sévit actuellement dans tout le pays...

JE TELECHARGE

VOIR TOUTES LES ÉDITIONS