Bobbo Saliou, Ngaoundéré
Bobbo Saliou. Crédit photo : chateaunews.com
NEWSLETTER

Français     English

Partager/Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après 17 ans à la tête de la mairie de Ngaoundéré 1er, Bobbo Saliou fait un saut en avant et veut accéder à la tête de la Communauté Urbaine de Ngaoundéré. Des sources sûres ce dernier est l’unique candidat UNDP.

La Communauté Urbaine de Ngaoundéré s’apprête à entrer dans une nouvelle ère. Dans quelques heures, Hamadou Dawa le futur ex délégué du gouvernement auprès de la Communauté Urbaine va céder la place à Bobbo Saliou, le futur ex maire de la commune d’arrondissement de Ngaoundéré 1er.

Celui qui a marqué de son empreinte, l’histoire de la collectivité et trôné à sa tête pendant 12 ans, se prépare donc à éteindre une dernière fois la lumière de son bureau, situé au premier étage de l’hôtel de ville. A l’intérieur de l’immense bâtisse, à l’aube du moment fatidique, un calme plat règne dans les couloirs. Dans les bureaux, des cadres commencent déjà à ranger leurs cartons, classent leurs dossiers et imaginent leur avenir. Le patron des lieux songe même à son bilan.

Vers une passation de service entre 2 ennemis jurés

Après 17 ans à la tête de la mairie de Ngaoundéré premier Bobbo Saliou fait un saut en avant pour accéder à la tête de la Communauté Urbaine. Il ne fait plus aucun doute que Bobbo Saliou, sera le tout premier magistrat démocratiquement élu de la ville. Celui qui fait cavalier seul, dispose d’un vaste boulevard qui va le conduire au fauteuil de super maire de la ville.

Conscient de cet état de fait, Hamadou Dawa, le futur ex délégué du gouvernement s’est empressé d’inaugurer le Bois de Mardock avant que son successeur ne le remette en cause. Les deux hommes aussi différents que l’eau et le feu dont les divergences d’opinions et les désaccords ont débouchés sur une rupture consommée, ne se supportent plus. S’il est vrai que les dirigeants qui restent trop longtemps aux affaires finissent généralement mal, Hamadou Dawa doit craindre pour son avenir. Ce dernier va donc céder la place après 12 ans d’immobilisme au profit de Bobbo Saliou, son ennemi juré.

>  Thiery Bayem : « Les mesures gouvernementales contre le coronavirus sont bonnes, mais il faut aller bien au-delà »

Le plus grand succès de Hamadou Dawa

Pressé d’entrer dans l’histoire, il a tenu à inscrire son nom sur la plaque commémorative du Bois de Mardock. Incontestablement c’est l’oeuvre qui fait la fierté du délégué du gouvernement au point où il ne se passe 2 jours sans qu’il ne fasse un tour de ce côté là.

Le Bois de Mardock qui a été inauguré en grande pompe le 17 février dernier en présence de l’ambassadeur du Sénégal au Cameroun est catalogué comme la carte postale de la ville de Ngaoundéré. Même si ses pourfendeurs y voient un lit de perversion de leurs enfants ou encore un investissement de luxe pour une ville obligée d’emprunter les poteaux électriques en bois d’ENEO pour éclairer les rues, fautes des poteaux en aciers.

En somme, le Bois de Mardock, c’est une plage artificielle baptisée Ngaoundéré Beach, un hôtel “oasis”, une salle des conférences, un restaurant, un parc d’attraction pour enfant, un zoo, deux piscines olympiques transformées en stands piscicoles. Le tout alimenté par des lampadaires solaires et sécurisé par une camera de vidéo-surveillance.

Le plus grand échec de Hamadou Dawa

C’est le talon d’Achille des autorités de la ville. Les habitants de Ngaoundéré ont en mémoire, le calvaire de la route Ngaoundéré – Dang. Pendant toute la saison pluvieuse, l’axe stratégique est resté comme un véritable cauchemar pour les automobilistes. Remonté contre l’élite Rdpciste aux affaires, ils ont fait les frais de cette colère en perdant leur siège à l’Assemblée Nationale. Le délégué du gouvernement vu comme la cible à abattre, n’est pas exempt de critiques sur la gestion de cette situation et de l’entretien routier. Beaucoup d’observateurs estiment que son malheur est venu de là.

Plus de 110 milliards alloués aux Collectivités Territoriales Décentralisées

Véritable manne financière pour les Collectivités Territoriales Décentralisées, le budget de l’Etat du Cameroun en 2020 qui s’équilibre en recettes et dépenses à 4 951,7 milliards de Fcfa, met au profit des communes et communautés urbaines 15% du montant total. En 2020, la dotation générale aux collectivités territoriales décentralisées s’élève à 36 milliards en investissement et 5 milliards en fonctionnement. Cette dotation vient s’ajouter aux ressources transférées à diverses communes à partir des budgets des départements ministériels pour un montant total de 69,4 milliards en 2020. Soit un total de ressources transférées en 2020 de l’ordre de 110,4 milliards.

>  Ngaoundéré : Après 3 ans de peine, ils se soulagent enfin !

Ce qui va changer

Elaboré dans le sillage des assises de la commune tenues les 6 et 7 février 2019 et du Grand Dialogue Nationale tenu à Yaoundé du 30 septembre au 4 octobre 2019, le code général des collectivités territoriales décentralisées consacre le statut de la nouvelle configuration des communautés urbaines au Cameroun. En son article 243 (2), la nouvelle loi stipule que « l’organe exécutif de la Communauté Urbaine est constitué du maire de la Ville et des adjoints au maire de la ville ». Conformément aux dispositions du présent code, la Communauté Urbaine de Ngaoundéré, seule collectivité qui échappe à l’emprise du RDPC en attendant la reprise des élections dans la circonscription de Bamenda, a 3 communes d’arrondissements, et par conséquent dispose de deux adjoints. L’article 247 alinéa 3 quant à lui énonce que « le maire de la ville et ses adjoints ne peuvent ni cumuler leurs fonctions avec celles de maire ou adjoint au maire d’une commune d’arrondissement, ni émaner du même conseil municipal d’arrondissement ».

VIENT DE PARAÎTRE


journal chateaunews

EN KIOSQUE (NOUVEAU)

Lisez et TELECHARGEZ le numéro 49 de votre Journal CHATEAUNEWS édition digitale.

Le Cameroun dans tous ses états avec la pandémie de coronavirus COVID-19 qui sévit actuellement dans tout le pays...

JE TELECHARGE

VOIR TOUTES LES ÉDITIONS