services publics sensibles, reseau de trafiquants de drogue
NEWSLETTER

Français     English

Partager/Share
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fin de liberté pour un réseau de trafiquants de drogue à Ngaoundéré. Ils s’appellent Tchinda Douglas Jules, Nfetbia Nkandjia Alain, Bertrand Gnafongna King, Nodjibadoum Félicité et compagnie.

Considérés par les éléments de forces de l’ordre comme faisant partie d’un vaste réseau de trafiquants de drogue dans la ville château d’eau, Ngaoundéré.

Entre le 8 octobre et le 20 nombre 2019, plusieurs opérations de polices visant à démanteler le réseau de trafiquants implanté au quartier Baladji a débouché sur l’arrestation et la saisine de chanvre indien, cocaïne et matériel servant à consommer de la drogue.

En détention à la prison de Ngaoundéré, ils sont tous passés aux aveux et ont révélé le mode opératoire et l’ampleur du phénomène. En quelques semaines, la police s’est retrouvée dans les méandres d’un vaste réseau destiné au marché local. Aujourd’hui, le trafic et la consommation des stupéfiants est en pleine expansion. Sous l’emprise de la drogue, le jeune Ibrahima (20 ans) avait poignardé à mort le nommé Aboubakar (25 ans) au cours d’une discussion banale la nuit de la Saint Sylvestre dernier.

En l’espace de quelques jours, grâce aux efforts accomplis par la police, d’importantes saisines et plusieurs arrestations sont observées. A la fois ville de transit et ville de destination finale, le trafic des stupéfiants va croissant dans à Ngaoundéré. Les chiffres concernant la circulation du cannabis, par exemple, sont de plus en plus croissants, avec 599 kg en 2017 d’après un rapport du Comité interministériel de lutte contre la drogue, un organe mis en place par le gouvernement pour lutter efficacement contre ces réseaux mafieux. Cette action est une réponse nationale efficace à ces problèmes, comprenant à la fois la répression pour arrêter le trafic de drogues illicites.

>  Coronavirus au Cameroun : Le MINSANTE recrute d'urgence

Le réseau de trafiquants de drogue

De retour de Douala où il s’est approvisionné d’une grosse quantité de cocaïne chez son fournisseur situé dans la ville de Tyko (un certain Barron) dans le Sud-Ouest du pays, Tchinda Douglas Jules espérait couler des jours heureux et devenir l’un des plus gros distributeurs de stupéfiants dans la ville de Ngaoundéré. Il s’est fait prendre en plein jour par les éléments de force de l’ordre alors qu’il était en pleine distribution de son produit. Faisant suite à une dénonciation faite par une source anonyme, il est pris la main dans le sac par les éléments du Commissariat de premier arrondissement de Ngaoundéré du Cameroun.

Après une descente à son domicile à Baladji, considéré comme le foyer des stupéfiants, suivie d’une fouille complète, la police a mis la main sur une quantité énorme de Banga et de chanvre indien. Son exploitation à la police judiciaire de l’Adamaoua a permis de mettre la puce à l’oreille de la police, ce qui a conduit à démanteler tout un réseau de trafiquants de cannabis, avec une saisine de 5Kg de drogues et 10 trafiquants-dealers dont une femme (Nodjibadoum Félicité) mis sous les verrous et qui méditent actuellement leurs sort à la prison centrale de Ngaoundéré.

Lors d’une audience préliminaire ce mardi 10 mars 2020, le détenu, Tchinda a nié être un distributeur, se présentant comme un simple consommateur. Ayant été confronté aux faits par la présidente du tribunal de grande instance de la Vina, Ngaga Flore Patience, ce dernier s’est raviser et reconnu les faits à lui reprochés.

Le procureur de la république dans sa réquisition a émis des lourdes peines et a enfoncé le clou, le ministère public décrivant le prisonnier comme un dangereux trafiquant de drogue, et un menteur professionnel. La détention, la consommation, la vente des substances psychotropes à haut risque est réprimée par le code pénal camerounais.

>  Cameroun : MTN, Orange et l’ART en justice pour publicité mensongère et escroquerie !

VIENT DE PARAÎTRE


journal chateaunews

EN KIOSQUE (NOUVEAU)

Lisez et TELECHARGEZ le numéro 49 de votre Journal CHATEAUNEWS édition digitale.

Le Cameroun dans tous ses états avec la pandémie de coronavirus COVID-19 qui sévit actuellement dans tout le pays...

JE TELECHARGE

VOIR TOUTES LES ÉDITIONS