À la Une Politique Assemblée Nationale : la dotation de véhicules qui enrhume...

Assemblée Nationale : la dotation de véhicules qui enrhume les Camerounais

-

- Advertisment -

En pleine crise de pandémie du COVID-19 au Cameroun, au moment où le pays traverse la barre des 5000 cas positifs, le ministre des Finances, Louis Paul Motaze autorise le déblocage de 4 milliards de FCFA pour l’Assemblée Nationale.

Selon la décision ministérielle datant du 12 mai dernier, ce montant représente « les primes accordées aux députés nouvellement élus, pour l’achat des véhicules de fonction et d’équipements divers ».

Alors que l’État n’a débloqué aucun financement pour la gestion des effets de la crise, pendant que les malades manquent de soins et les hôpitaux publics ont besoin de plus d’équipements pour faire face efficacement à la pandémie du COVID-19, cette décision fait polémique dans la société camerounaise.

Avec une allocation insuffisante dans la lutte contre le COVI-19, certains se demandent si cette dotation ne pouvait pas être réorienter ?

D’autres pays, présidents, membres du gouvernement et élus ont renoncé à plusieurs mois de salaires et gelés certains avantages dus à leur rang pour soutenir l’État dans la lutte

Le Cameroun s’illustre par la gestion critique de son économie, en privilégiant les avantages de l’appareil politique au détriment du bien-être du peuple.

Dans le contexte d’une persistance de la menace COVID-19, plusieurs souhaitent voir les élus qu’ils ont placés au perchoir pour défendre leurs causes, réorienter cette offre en ce moment de difficultés sanitaires et financières au Cameroun.

Les Plus Lus

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you