Société Éducation Ngaoundéré : Soutenances des élèves infirmiers diplômés d'État

Ngaoundéré : Soutenances des élèves infirmiers diplômés d’État

-

- Advertisment -

La dixième promotion des infirmiers diplômés d’État de Ngaoundéré à la porte du travail. Une séance d’activités intenses de trois jours.

Les soutenances se déroulent à l’école d’infirmiers diplômés d’État de Ngaoundéré dès ce 7 juillet 2020.

Cette nouvelle promotion est parrainée par Mouhamadou Hayatou Issa, Lamido de Ngaoundéré.

Ils sont 59 élèves au total à soumettre leurs travaux de recherche à l’appréciation d’un jury scientifique de la santé.

La série de présentation des résultats de fin d’études se fera jusqu’au 9 juillet prochain.

La première présentation de la journée est celle d’Aboubakary Ahnoun, président de la promotion. Le thème de ce candidat soumis à l’appréciation du jury portait sur les « facteurs limitant l’utilisation de plan de soins infirmiers à l’Hôpital Régional de Ngaoundéré ».

Venu personnellement ouvrir ces soutenances, Dr Zachariaou Haladji Oumarou, délégué régional de la Santé pour l’Adamaoua a lui-même présidé le jury.

À côté de lui, le Directeur de l’Hôpital Régional de Ngaoundéré, Dr Mamoudou, le Directeur de l’école des infirmiers, Mohamadou Oumarou, ainsi que le Directeur de mémoire, Fouafack Beaudelaire Aimé.

Le candidat a posé une problématique qui a retenu l’attention du jury. Celle de la qualité des soins à l’Hôpital Régional de Ngaoundéré.

En effet, le constat est fait sur la situation de la non prise en compte du plan de soins par les infirmiers. Selon le candidat, la mise en application de ce plan au sein de l’Hôpital mettrait en avant la santé des patients et atteindre des objectifs capitaux de manière plus efficace.

Le premier soutenant de la journée s’ensort avec la mention « Très Bien ».

Pour le Dr Zachariaou Haladji Oumarou,

Nous sommes satisfaits. Ce thème est très pertinent et suscite une prompte réaction. Nous allons prendre des mesures pour nous assurer que ce plan de soins soit mis en pratique dans les hôpitaux de la région par les infirmiers.

Malgré la crise sanitaire du nouveau coronavirus Covid-19 qui s’attaque au monde entier, il était impératif de faire sortir ces jeunes infirmiers afin de renforcer le personnel médical.

Pour le Dr Mamoudou, Directeur de l’Hôpital Régional de la ville,

Le sujet abordé par le candidat a été très intéressant. Ce sujet interpelle directement l’Hôpital et le personnel infirmier sur l’application des soins aux patients. Nous allons continuer à travailler afin de mettre en pratique le plan des soins ici à l’Hôpital Régional. Le Cameroun est un pays bilingue et nous allons faire en sorte que ce travail soit disponible en français et en anglais pour un usage plus professionnel et productif dans notre institution hospitalière.

Pour le directeur de l’école des infirmiers de Ngaoundéré, Mohamadou Oumarou,

Tous ceux qui sortent de notre école sont prêts à l’emploi et ne peuvent pas être au chômage. Ils sont formés pour travailler dans la fonction publique, dans le privé et même dans les hôpitaux confessionnels.

aboubakary
Aboubakary Ahnoun. Credit photo : chateaunews.com

Aboubakary Ahnoun pense que :

Le sujet soumis à l’appréciation du jury a été un choix personnel et professionnel. En traitant ce thème, nous avons voulu faire montre des réalités sur les soins accordés aux patients à l’Hôpital Régional de Ngaoundéré. Par ailleurs, en attirant l’attention des infirmiers et des autorités, nous proposons de prendre en compte les plans de soins qui existent à l’hôpital et d’en faire bon usage afin d’assurer un service public sanitaire de meilleure qualité. Nous avons espoir que tout ce que nous préconisons dans ce travail puisse porter des fruits car nous avons eu l’honneur d’avoir le Délégué Régional de la Santé en personne dans le jury qui a examiné nos résultats de recherches. Le message pourra ainsi être divulgué et mis en application. Je suis satisfait et honoré de la mention que j’ai reçue même si je m’attendais à plus que ça.

Avec la pandémie du nouveau coronavirus qui sévit encore au Cameroun et plus particulièrement à Ngaoundéré, ce renfort sanitaire est plus que nécessaire pour renforcer le dispositif de riposte mis en place.

blank
Glasse Nyangonohttps://chateaunews.com
Estelle Glasse NYANGONO est une grande passionnée du journalisme et de la communication. Encrée dans le respect de l'éthique déontologique, de la vie et de la morale humaine, elle est une jeune dame dynamique et travailleuse. Titulaire d'un Master 2 en Littérature Africaine, c'est une spécialiste en analyse du discours littéraire. Elle travaille en tant que journaliste pour ChateauNews.

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×