Société Santé Cameroun : Un nouvel infirmier principal dans les rangs...

Cameroun : Un nouvel infirmier principal dans les rangs de l’armée à Ngaoundéré

-

- Advertisment -

C’est un candidat particulier. Originaire de la Région de l’Extrême-Nord, l’armée Camerounaise compte à partir de ce jour un nouvel infirmier principal dans ses rangs.
Lui, c’est le Sergent Djonyang Basga Alain.

Nous sommes au troisième jour des soutenances des élèves infirmiers diplômés d’État à Ngaoundéré ce jeudi 9 juillet 2020 lorsque le Sous-Officier, candidat au diplôme d’Etat d’infirmier, vient de soutenir son mémoire de fin d’études.

Candidat et jury.

Le Sergent Djonyang Basga Alain a soutenu son mémoire sur le thème : « Connaissances, Attitudes et Pratique des mères d’enfants âgés de 06 mois à 5 ans fréquentant l’Aire de santé de Sabongari sur la prévention des convulsions fébriles à domicile ».

Ce travail qui fait de lui un infirmier principal affirmé est passé sous le regard scientifique du jury constitué de Weleme Engelbert comme président, Haman Blaise l’examinateur et Epolle epse Balehen en tant que directeur de mémoire.

Le Sergent Djonyang Basga Alain s’en sort avec la mention « Très Bien ».

Pour le candidat :

Le choix du sujet sur les convulsions fébriles, nous l’avons fait suite à un constat. Celui de la souffrance des mamans suite à la maladie de leurs enfants. Nous avons donc voulu apporter des réponses aux questions qu’elles se posent par rapport au traitement des fièvres. Les causes de cette pathologie tirent leurs origines de la fièvre. Elle cause ainsi des incidents neurologiques sur les enfants. Nous espérons que ce travail va porter ses fruits en vue de répondre aux inquiétudes des mamans et préserver la santé des enfants. Notre motivation dans le choix du métier d’infirmier, en tant que militaire est de gérer la tâche du domaine de la santé conformément aux perspectives de sophistication de l’armée.

Weleme Engelbert
Weleme Engelbert, Président du Jury.

Pour le président du jury,

Le thème qui a été abordé par le candidat est un champ d’analyse très important qui appelle à l’efficacité du traitement des fièvres et des convulsions fébriles. Le candidat a très bien mené ses travaux et cela permet au personnel médical ainsi qu’aux mamans de savoir gérer les crises de convulsion. Un militaire qui choisi d’exercer dans le domaine de la santé est un grand bénéfice pour la société et pour l’armée Camerounaise. Il peut ainsi porter secours aux victimes de guerre qui n’ont pas souvent le temps d’être transporté dans les centres de Santé. Et l’armée a ses structures qui permettent de prendre en charge les patients de manière prompte. L’impact est positif sur le plan général car la main d’œuvre est grandissante et permet d’élargir le champ d’action.

Epolle epse Balehen
Epolle epse Balehen, Directeur de mémoire.

La directrice de mémoire trouve que :

L’élève a d’abord travaillé sur la prise en charge des mamans en cas de convulsions chez les enfants. Les mamans avaient des habitudes pas très correctes de gérer ces crises de convulsions chez les enfants en l’occurrence, mettre la tête dans les WC avec tous les dangers que cela apporte. On peut alors se servir de ce travail pour une sensibilisation chez les mamans sur les bonnes méthodes afin de commencer à calmer la fièvre pour que cela n’atteigne pas le stade des convulsions. Et si on arrive à ce niveau, il y a les hôpitaux un peu partout. Le travail que le candidat a proposé est un travail intéressant. Travailleur et efficace, le Sous-Officier Djonyang Basga a été un élève humble car en aucun moment nous ne l’avons considéré comme un homme en tenue.

blank
Glasse Nyangonohttps://chateaunews.com
Estelle Glasse NYANGONO est une grande passionnée du journalisme et de la communication. Encrée dans le respect de l'éthique déontologique, de la vie et de la morale humaine, elle est une jeune dame dynamique et travailleuse. Titulaire d'un Master 2 en Littérature Africaine, c'est une spécialiste en analyse du discours littéraire. Elle travaille en tant que journaliste pour ChateauNews.

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×