Home Société Divers Extrême-Nord : Fin de règne pour un gang de malfrats

Extrême-Nord : Fin de règne pour un gang de malfrats

Le bilan de l’opération de riposte à l’acte atroce de ces hors la loi est évocateur de la recrudescence de l’insécurité dans la région de l’Extrême-Nord en proie aux exactions de Boko Haram.

Les populations de la localité de Pouss au quartier Ouro Tchedé ont vécu une scène d’horreur à la suite d’une attaque de malfrats. La forfaiture criminelle s’est déroulée dans le nuit du 2 juillet 2020.

Six jeunes malfaiteurs originaires de la localité ont fait irruption dans le domicile d’un commerçant de la place, munis d’armes de guerre et d’armes blanches bien aiguisées.

L’objectif de ces brigands était de s’emparer de la fortune de ce dernier. Chose obtenue après tortures sévères et traumatisme physique de la famille.

De quoi forcer les épouses des braquées de les livrer la somme de 2 millions 600 mille FCFA que l’opérateur économique avait mis en lieu sûr dans la maison.

Prévenus, les forces de maintien de l’ordre ont tendu une embuscade à cas braqueurs d’un autre genre au niveau du pont central de Maga.

Là, mal leur en a pris car deux y ont laissé la vie, un certain Yaya Souleymane et l’autre Abdoulaye Ambrakai, sous les feux nourris des professionnels de la sécurité.

Un blessé léger se trouve à l’hôpital de Maroua pour les soins. Pendant que les trois autres ont pris la fuite. Durant l’opération, du matériel de guerre, trois motos et des sommes d’argent ont été saisis entre les mains des gangsters.

La recrudescence de l’insécurité est une menace sérieuse au développement de l’arrondissement de Maga. Le Sous-Préfet en a fait une affaire prioritaire lors de son installation.

En homme averti, il s’est rendu au domicile de la victime pour un soutien moral. Occasion pour lui d’encourager les forces de maintien de l’ordre pour leur bravoure. Les prochains sauront à quoi s’en tenir avant d’attaquer.