Dossier Tapis Rouge Nafissatou Oumarou : « J'ai commencé la couture à...

Nafissatou Oumarou : « J’ai commencé la couture à l’âge de 7 ans »

-

- Advertisment -

La Directrice du Centre de formation FINA MODE, Nafissatou Oumarou, revient sur le parcours de cet Institut.

Comment est née l’idée de mettre sur pieds ce centre de formation ?

En fait la couture et moi c’est une histoire de passion. J’ai commencé la couture très tôt à l’Age de 7 ans, au fur à mesure que le temps passait, je me suis rendu compte à quel point les gens s’intéressaient à ce que je faisais et c’est comme ça que je ne pouvais tous les gérer seul. Il fallait former quelques personnes qui pourrons m’aider.

Lors de la formation, la méthode que j’ai utilisée les a permis de vite assimiler. Donc j’ai pris goût et comme dans certains centre formation professionnelle, la majorité des femmes qui font la couture n’ont pas étudié, nous leur apprenions en langue locale. Ce qui a vite facilité la compréhension.

Quel est le crédo qui sous-tend votre centre ?

Le but du centre est de promouvoir la création artistique, de transmettre le savoir et encourager l’émancipation de chacune par le biais de la couture.

Ici nous avons deux cycles : le 1er cycle part de lundi à mercredi et il est constitué de deux groupes qui débutent de 9h à 12h30 et le soir de 14h à 17h30.

Le second cycle se fait sur deux jours le jeudi et le vendredi et la formation se passe de 10h a 15h.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez au quotidien ?

Vous savez, pour faire asseoir un projet de cette envergure, cela demande beaucoup de sacrifice et de patience.

Les difficultés les plus récurrentes sont d’ordres financiers. Pour l’instant je n’ai pas de partenaire, le seul qui me soutient, c’est mon époux.

Mais comme la majorité de nos apprenants sont des femmes mariées, les femmes de Saaré, cela limite un peu les difficultés.

Quelles sont les projets futurs ?

Nous avons des projets à court terme et à moyen terme. A court terme, nous allons mettre un accent sur la promotion du centre pour qu’il soit connu du plus grand nombre.

Et à moyen terme nous allons faire tout pour dénicher des partenaires et étendre ce centre pour former un plus grand nombre de femmes.

Propos recueillis par Boubakary Moussa

blank
Boubakary Moussa
Boubakary Moussa, est un passionné de l’information qui s’est spécialisé dans les enquêtes et analyses. Jeune motivé à l’éthique avéré il est le correspondant de ChateauNews dans l’Adamaoua.

LES PLUS LUS

C'EST TOUT FRAIS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×