À la Une Actualités Cameroun : Le climat s’emballe

Cameroun : Le climat s’emballe

-

- Advertisment -climat cameroun - Cameroun : Le climat s’emballeclimat cameroun - Cameroun : Le climat s’emballeclimat cameroun - Cameroun : Le climat s’emballe

Dans son bulletin des risques de catastrophes météorologiques publié il y a quelques jours, la direction de la météorologie nationale rattachée au ministère des transports prévenait d’une instabilité climatique dans certaines régions pour la période du 20 au 23 août 2020.

Les évènements de ces derniers jours lui ont donné raison.

Le 21 aout dernier, les habitants de Douala se sont réveillés dans la stupeur, les pieds dans l’eau jusqu’au genou dans certains endroits.

Une interminable pluie qui s’était abattue toute la nuit jusqu’au petit matin a fait sortir de son lit, le fleuve Wouri qui s’est immédiatement déversé dans la ville de Douala, causant d’importants dégâts.

Même si l’une des causes évoquées demeure les drains bouchés par les ordures et les constructions anarchiques, cela avait été prévu par l’organe en charge de la météo nationale.

Dans son bulletin mentionné plus haut, on peut en effet lire que la région du Littoral serait marquée par une « probabilité moyenne d’avoir des pluies continues modérées ou fortes » avec un « fort risque d’inondations » susceptibles de favoriser la propagation du choléra.

Les habitants du quartier Sabongari-Padama à Ngaoundéré ont connu un scenario identique au courant de la semaine du 17 au 23 août.

Des maisons ont été submergées par les eaux, les murs se sont effondrés, les plantations dévastées.

Ce quartier situé en zone marécageuse, entre deux ravins, a une fois de plus expérimenté la fureur des eaux qui ont abandonnées leur lit à cause des pluies diluviennes.

On se souvient qu’en juillet dernier, Maroua avait aussi subi plusieurs pluies torrentielles qui avaient causées des inondations non seulement dans la capitale de l’Extrême-Nord, mais aussi en périphéries.

Là également, les conséquences furent fâcheuses : maisons et champs engloutis, cheptel emporté, écoles détruites…

Cette situation qui prend de plus en plus d’ampleur laisse supposer que le réchauffement climatique tant décrié est actuellement à l’œuvre et que des mesures s’imposent afin de limiter les effets néfastes, notamment au niveau de l’action de l’homme.

Cela passe par une politique d’urbanisation plus conséquente dans les zones régulièrement sinistrées, le récurage des drains et l’aménagement des voiries.

Marcus Djouldé

blank climat cameroun - Cameroun : Le climat s’emballe
chateaunews.comhttps://chateaunews.com
La rédaction de www.chateaunews.com

LES PLUS LUS

- Advertisement -climat cameroun - Cameroun : Le climat s’emballe

ArticlesRELATED
Recommended to you

×