À la Une Actualités Cameroun : Colère des Sawa contre un Chef Traditionnel...

Cameroun : Colère des Sawa contre un Chef Traditionnel désigné par le Sous-Préfet à Bonassama

-

- Advertisment -

La communauté culturelle Sawa conteste la désignation par l’autorité préfectorale de Sa Majesté Amadou Tanko comme Chef Traditionnel dans cet arrondissement de la capitale économique du Cameroun, Douala.

Ils ont présenté au Sous-Préfet de Douala 4ème, un mémorandum qui contient 13 réclamations.

La communauté Sawa du canton Bonassama – Bonabéri est en colère. Elle l’a fait savoir lors une marche de protestation organisée le 4 septembre dans les rues de Douala.

Motif de la mobilisation, dénoncer la mise en place d’une chefferie traditionnelle allogène à Besseke.

La communauté Sawa conteste la désignation par l’autorité préfectorale de sa majesté Amadou Tanko, originaire de Bafia comme Chef de 3ème degré du canton Bele Bele.

Sur les banderoles brandies devant les caméras, l’on peut lire entre autres « le peuple Sawa dit non à l’imposture, non au chef allogène chez nous ».

Cette énième manifestation sur fond de revendications identitaires survient au lendemain des évènements qui ont paralysés la vallée du Ntem.

Ces mobilisations qui prennent de plus en plus de l’ampleur traduisent un sentiment de peur à l’égard des communautés allogènes.

Une fuite en avant qui risque de réveiller les démons de la division, du tribalisme et mettre en péril le vivre ensemble.

Si l’on en croit les multiples revendications mises en avant, ces manifestations ne sont qu’une partie visible d’un iceberg plus profond.

blank
Boubakary Moussa
Boubakary Moussa, est un passionné de l’information qui s’est spécialisé dans les enquêtes et analyses. Jeune motivé à l’éthique avéré il est le correspondant de ChateauNews dans l’Adamaoua.

LES PLUS LUS

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you

×