Top News Economy Cameroun - Économie : Désormais un timbre par page

Cameroun – Économie : Désormais un timbre par page

Les timbres imposés sur chaque page au Cameroun

-

- Advertisment -


Après le constat selon lequel, les documents en recto-verso ne font pas toujours l’objet de timbrage par page, mais uniquement au recto, le DG des Impôts du Cameroun invite les usagers au respect de la réglementation.

L’argent se fait rare au Cameroun. Il faut renflouer les caisses publiques.

Dans sa note adressée aux chefs des centres régionaux des impôts, le Directeur Général Modeste Mopa Fatoing, rappelle à l’ordre :

… les droits de timbre sont perçus par page et selon les dimensions du papier.

En résumé, tous les documents dont on apposait uniquement les timbres au recto doivent désormais se faire sur chaque page, Recto comme verseau et selon la dimension du papier.

Le Directeur Général des Impôts du Cameroun s’appuie dans cette démarche sur les dispositions des “articles 438 et suivants du Code Général des Impôts”.

Dans un contexte de marasme économique et de crise généralisée sur la quasi totalité du territoire national, cette disposition rendra difficile voir impossible certaines démarches pour les couches défavorisées de la société.

De manière simple, si vous avez une correspondance de 02 pages, et que vous devez y apposer des timbres, prévoyez désormais 2000 FCFA.

Les choses ont changé et il faudra s’y faire car “la Loi est dure, mais c’est la loi !”.

Les chefs des centres régionaux des impôts sont invités à faire respecter cette disposition qui va crever les poches des jeunes et parents entreprenants.

blank
Rodrigue Tapeo
Journaliste, Communicateur, Promoteur culturel et Coordonnateur du Groupe FAD'ART. Il a travaillé avec plusieurs radio, presse écrite, télévision, journal en ligne, au Cameroun et en Afrique. Il est aussi membre de la Société Civile Camerounaise, Consultant en communication et développement de projet.

LES PLUS LUS

Dernières informations

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you