Home À la Une Politique Cameroun : L’Adamaoua en rang serré pour l’élection du bureau CVUC

Cameroun : L’Adamaoua en rang serré pour l’élection du bureau CVUC

L'Adamaoua en rang serré pour l’élection du bureau CVUC

La région de l’Adamaoua fait figure d’élève modèle dans le processus de maturation des projets au Cameroun. Le candidat au poste de l’association des municipalités brandit ce bilan élogieux comme argument de campagne.

C’est un fait inédit. La région surnommée château d’eau du Cameroun a l’exploit d’être l’unique des 10 régions du pays à avoir maturée et transmis ses projets à la date butoir fixée à juin, avec en prime une reconnaissance au niveau national.

L’annonce a été faite en marge de la conférence des exécutifs municipaux ténue ce 19 octobre 2020 à Ngaoundéré en vue de l’adoption du plan d’action 2020-2021.

Présidée par le maire de Belel, Abbo Aboubakar, par ailleurs président régional des Communes et Villes Unies du Cameroun, c’est la candidature au poste de bureau national CVUC de ce dernier qui a retenu l’attention des parties prenantes.

Si l’on en croit les mots du candidat, la liste qu’il conduit aura le mérite de refléter la composante sociopolitique du Cameroun.

Abbo Aboubakar lancera sa campagne le 26 octobre prochain au cercle municipal de Yaoundé qui sera précédée d’une tournée nationale.

L’élection se déroulera le 3 novembre 2020 lors d’une assemblée générale qui rassemblera les 374 magistrats municipaux et maires de villes du Cameroun.

Outre, l’élection du 3 novembre, c’est la consolidation de leur région à cette place honorable sur l’échiquier du B.I.P qui préoccupe les maires.

Fort de l’excellence de son résultat, l’Adamaoua a bénéficié en 2018, d’une enveloppe de 8 milliards supplémentaires.

Chaque commune nous propose au maximum 15 projets,

Plaide Amadou Bello, délégué régional du Ministère de l’économie et de la Planification et de l’aménagement Territoriale.

Nous encourageons les maires à présenter les projets sociaux et génératrice de revenus.

Renchérit le président de séance.

Le plan d’action 2020-2021 projette la construction de l’immeuble siège du CVUC de l’Adamaoua dont le site choisit qui sera érigé en face du Lycée Classique et Moderne de Ngaoundéré au pieds du Mont Ngaoundéré avec en prime 20 millions comme contribution des mairies.

A mettre à l’actif de ce programme aussi, la construction d’un hôtel des maires de l’Adamaoua avec en toile de fonds une contribution personnelle des maires à hauteur de 5 millions chacune.

La prochaine assise du genre est prévue en fin novembre pour la présentation des projets maturés aux différents guichets de financements avec l’espoir de voir Abbo Aboukar comme président national CVUC.