À la Une Actualités Cameroun : Route de Dang, bientôt le bout du...

Cameroun : Route de Dang, bientôt le bout du tunnel ?

-

- Advertisment -

La reprise des travaux de construction de la route de Dang sur le tronçon rond-point gare voyageur-carrefour de la guérite de l’Université est diversement appréciée par les citoyens de la ville de Ngaoundéré.

Assis sur la terrasse d’un restaurant bien connu de la cité universitaire de Dang, un groupe d’étudiants spéculent sur la reprise des travaux de réhabilitation de la route de Dang.

Les ronflements du moteur de ce tracteur en pleine activité est un symbole que cette fois-ci les choses iront mieux.

Lancent l’un d’entre eux visiblement optimiste. Son ami de nature dubitatif ne cache pas son pessimisme.

Seul l’avenir nous dira. Nous avons déjà vu par le passé les travaux démarrés et brusquement abandonnés.

Mais le constat vaut son pesant d’or, le bruit de cet engin sous le regard satisfait des riverains témoignent de la reprise effective des travaux de réhabilitation sur cet axe stratégique situé sur la route nationale n°1.

Les travaux prévus depuis plusieurs mois ont débuté il y a seulement quelques jours sur le tronçon rond-point gare voyageur-guérite de l’Université de Dang.

Après une première phase marquée par le terrassement et la construction des caniveaux, la société Berni Construction Limited qui a repris les travaux après la défection de l’entreprise tchadienne ESICO, vient de lancer l’étape décisive.

Nous avons fini avec l’assainissement des ouvrages d’arts et nous avons lancé avec la couche de fondation qui a été faite au préalable et maintenant nous sommes en train de faire la couche de base.

Confie Ibrahim Fall, le chef chantier du projet. Entre temps, le va-et-vient des camions le long de la route en chantier pour déposer les graviers permet d’ouvrir une brèche sur l’épineuse question de carrière.

Le matériau de la couche de base est très rare, on l’achemine depuis l’Extrême-Nord et le Nord. L’approvisionnement prend du temps.

Renchérit le chef du projet. Pour les cops du campus des berges du Lac de Dang qui payent au quotidien les frais de la dégradation avancée de cette route, leurs avis sur l’évolution des travaux est loin d’être unanime.

Si d’aucuns sont optimistes et ont à cœur de voir les travaux aller jusqu’au bout, d’autres demeurent pessimistes au vu des expériences douloureuses du passé.

Je formule le vœux de voir les travaux accélérer davantage. Les jours précédents, nous avons vu les travaux démarrer et brusquement s’arrêter.

Face à la peur de voir les mêmes causes qui produiront les mêmes effets, l’entreprise contractante rassure quant au respect du délai de livraison du chantier.

D’ici le mois de février, nous allons finir la route.

Apaise le chef chantier. Située sur le corridor névralgique Douala-Ndjamena, la réhabilitation à n’en point finir de cette route longue seulement de 15km est un véritable scandale.

Le chantier qui a connu successivement plusieurs maitres d’ouvrages sans succès cumule plusieurs exercices budgétaires.

En attendant la fin des travaux, étudiants et camionneurs à la fois premières victimes et grands bénéficiaires de la future route doivent se sacrifier aux embouteillages créés par les travaux.

blank
Boubakary Moussa
Boubakary Moussa, est un passionné de l’information qui s’est spécialisé dans les enquêtes et analyses. Jeune motivé à l’éthique avéré il est le correspondant de ChateauNews dans l’Adamaoua.

LES PLUS LUS

Dernières informations

- Advertisement -

ArticlesRELATED
Recommended to you